Marc Simoncini

On rêve tous de rencontrer la bonne personne, mais pas trop vite non plus. Il faut faire attention entre la multiplicité des rencontres et le but ultime que les gens ont en tête. Evidemment tous les garçons ont envie de tomber amoureux mais s’ils pouvaient en rencontrer une dizaine avant de tomber amoureux… C’est toujours très ambigu. Et ça le restera.

Le mot-clef du 21ème siècle sera la gestion, de la relation amoureuse, du temps, de la santé, de l’alimentation. Je vois bien la façon de réfléchir des trentenaires par rapport à moi. Ils sont très lucides sur la durée moyenne d’une histoire d’amour. Que cette histoire durera le temps qu’elle durera. Ce n’est pas très grave parce que c’est tellement simple de rencontrer quelqu’un. Il faut se mettre dans le contexte. Autrefois il fallait dix ans pour tomber amoureux. On s’accrochait malgré les anicroches parce qu’on n’avait pas envie de repartir vers autre chose. Si chaque fois qu’un mariage est dissous, il suffit de passer six mois sur Meetic ou ailleurs pour rencontrer quelqu’un, les histoires durent moins longtemps.

Meetic, ce n’est pas tellement de la vitesse. C’est de l’efficacité. Si vous voulez déboucher une bouteille, vous avez besoin d’un tire-bouchon. Si vous voulez faire une rencontre, vous allez sur Meetic.

Marc Simoncini a fondé le site web de rencontre sur internet Meetic.

Retour aux entretiens